30/01/2008

Préfecture RETHYMNON.

La préfecture de Rethymnon
 La préfecture de Rethymnon est la région la plus montagneuse de Crète, délimitée à l’ouest par les Montagnes Blanches et à l’est par le Mont Psiloritis. Elle est divisée en quatre provinces : Rethymnon, Agios Vassileios, Amari et Mylopotamos.

La province de Rethymnon
La capitale de la province (et du département) est Rethymnon, ayant une population de 24.000 habitants. C’est la troisième plus grande ville de Crète. Consultez la carte de Rethymnon.
Son point d’attrait le plus important, c’est l’Ancien quartier Vénitien – Ottoman qui occupe le promontoire en contrebas de la forteresse Vénitienne. C’est un dédale de rues étroites où sont dispersés des monuments Vénitiens et un minaret solitaire ajoutant une touche orientale. L’Ancien quartier s’est développé en un endroit plutôt important pour y faire des achats et offre une grande gamme de magasins vendant presque tout depuis les souvenirs jusqu’aux bijoux en passant par le cuir, les épices crétoises et la poterie.
Rethymnon possède également une très longue plage de sable s’étendant sur plusieurs kilomètres en direction de l’est. Il en découle qu’il n’est pas surprenant que cette ville soit devenue une des zones les plus touristiques de Crète, pleine d’hôtels et de logements de toutes catégories.

La province de Milopotamos
La province est située à l’est de la ville de Rethymnon. La côte est encore assez sauvage et en partie difficile d’accès. Les complexes côtiers les plus importants sont Bali et Panormo.
Bali se trouve dans un environnement magnifique, avec plusieurs petites criques, des collines et d’étroites plages de sable. Les nombreuses installations touristiques ont porté atteinte à la beauté naturelle de la région qui peut être bondée l’été.
Panormo est un complexe encore peu connu, malgré sa belle plage de sable et sa facilité d’accès depuis Rethymnon. C’est un petit village construit sur un ancien hameau et offre encore des sites intéressants à visiter. La construction y est en pleine effervescence et Panormo perdra très probablement son charme tranquille au profit du tourisme dans les années à venir.
Les collines de l’intérieur des terres commencent juste à attirer quelques touristes, surtout les villages de Margarites et d’Anogia.
Margarites est connue pour ses fines poteries et est envahie par des bus touristiques tous les matins. Il est vraiment préférable d’y aller l’après-midi quand tout redevient calme.
Anogia, perché aux pieds du Mont Psiloritis est le plus grand village de montagne en Crète. Il est célèbre pour sa longue histoire de révolte. Pendant la seconde guerre mondiale, tous les hommes du village qui ont pu se faire prendre (essentiellement ceux qui étaient trop âgés pour s’échapper) ont été massacrés par les Allemands en guise de représailles pour leur implication dans l’enlèvement du Général Kreipe, le commandant des forces d’occupation Allemandes. Dans les villes, l’industrie du tissage fut développée par les veuves de ces hommes massacrés pour que celles-ci puissent subvenir à leurs besoins. Anogia est également réputé dans toute la Crète pour ses familles de musiciens.
Une route conduit d’Anogia au plateau de Nida (22 km), un petit plateau à une altitude de 1400m à partir duquel il est possible de marcher vers Timios Stavros, le sommet le plus élevé de l’île (2456m), en environ 4 heures.

Fontaine RIMONDI à RETHYMNON.
 
fontaine rimondilassithiMoulin à LASSITHI.

lassithi moulinMoulin à LASSITHI.
moulin lassithiMoulin à LASSITHI.