16/07/2008

LES MYTHES FONDATEURS DE LA CULTURE CRETOISE.

dedale
 Dédale et son fils Icare

 

 


- Dédale était un artisan et un architecte très habile et reconnu de tous, il vivait et travaillait paisiblement dans la ville d'Athènes. Thalos, le fils de sa soeur était devenu son apprenti, mais celui-ci fit preuve dès son plus jeune âge d'une ingéniosité et d'un savoir-faire qui lui promettait de dépasser son maître très rapidement. Trop rapidement du goût de Dédale. En entendant tous les compliments qui étaient faits au jeune apprenti ainsi que les rumeurs de talent et de réussite qui accompagnaient son nom, Dédale fut pris d'une jalousie folle. Un jour il emmena le jeune apprenti Thalos en hauteur et là il le jeta dans le vide. Le jeune homme fut sauvé de justesse par la déesse Athena qui sut reconnaître ses mérites et le transforma en oiseau avant qu'il n'atteignit le sol.

- Suite à son crime Dedale dut fuir et après quelques pérégrinations il s'installa sur l'île de Crète dirigée par le cruel roi Minos. Celui-ci ravi d'accueillir un si célèbre artisan lui demanda de concevoir pour lui un bâtiment dans lequel il pourrait enfermer le Minotaure pour se protéger de sa fureur. Dédale conçut un labyrinthe dont lui seul connaissait les plans et la sortie. Ils enfermèrent le Minotaure dedans et Dédale fut le dernier à sortir du labyrinthe pour protéger son secret. Il raconta pourtant à Ariane, la fille de Minos comment il fallait faire pour pouvoir sortir du labyrinthe, il suffisait d'attacher un fil à l'entrée et de suivre le fil ensuite pour retrouver son chemin.


- Lorsque le Minotaure fut tué par Thésée et que celui-ci réussit à sortir du labyrinthe grâce aux conseils d'Ariane, Minos, fou de rage, fit enfermé Dédale et son fils Icare dans le labyrinthe. Dédale qui ne manquait pas d'imagination inventa un système pour pouvoir s'echapper. Il se fabriqua une paire d'ailes pour traverser les mers et s'enfuir de l'île de Crète. Il cousu des plumes pour confectionner sa paire mais assembla les petites plumes des ailes de son fils avec de la cire. Avant de s'envoler il expliqua à son fils comment faire mais le prévenu du danger : s'il volait trop haut, le soleil ferait fondre la cire et s'il volait trop bas, l'eau de la mer allait mouiller ses plumes et alourdir ses ailes.

Ils dépassèrent de nombreuses îles et Dédale surveillait toujours son fils, mais lorsqu'il sentit qu'il se rapprochait enfin de la liberté il oublia de regarder son fils qui le suivait. Fou de joie d'être ainsi porté par le vent Icare s'envola plus haut encore à travers le ciel si bien qu'il finit par appercevoir le char d'Apollon qui transportait le soleil et la cire de ses ailes se mit à fondre. Les plumes se séparèrent et Icare tomba dans la mer. Lorsque Dédale se retourna pour surveiller son fils il vit des plumes qui flottaient sur la mer. Il récupéra le corps de son fils et l'enterra sur une île qui porte désormais le nom d'Icaria. Fou de douleur devant la tombe