15/12/2010

VILLAGE D'AGIA GALINI

Catégorie : Monument


Renseignements pratiques

Nombreuses liaisons quotidiennes avec Rethymnon.

Deux liaisons quotidiennes avec La Canée.

Du lundi au samedi, plusieurs liaisons par jour avec Phaistos, Mires et Matala.

village d'agia galini.jpg


Le port d'Agia Galini
© www.agia-galini.com

 
Descriptif:

Agia Galini est un ancien village de pêcheurs coincé entre deux montagnes, aux maisons perchées sur les parois rocheuses. Récemment converti au tourisme balnéaire, il a perdu un peu de son authenticité mais garde un certain charme suranné, en particulier hors-saison, quand on peut mieux profiter de l'accueil chaleureux et de la convivialité de ses habtitants. Il faut aussi noter qu'Agia Galini est une des rares stations balnéaires à ne pas fermer en hiver et constitue ainsi un refuge idéal pour profiter du doux (et calme) hiver crétois.


A Agia Galini l'activité principale est la plage, mais il vaut mieux éviter la plage du village-même, presque entièrement couverte de chaises longues et de parasols, et lui préférer les plages d'Agios Giorgios et Agios Pavlos, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest, accessibles en voiture ou à pied, et aussi desservies par bus depuis Agia Galini.

 

15:42 Publié dans Rethymnon | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : monument- |  Facebook

07/06/2010

NECROPOLE MINOENNE D'ARMENI

Catégorie : Site archéologique


Tarifs

Accès libre

 
Renseignements pratiques

A 11km au sud-ouest de Rethymnon.

nécropole minoenne d'Armeni

 
 

 

L'entrée de 2 tombeaux minoens dans la nécropole d'Armeni
© www.crete.tournet.gr

 
Descriptif

Ce site archéologique d'exception est composé de 280 tombes creusées dans la pierre datant de l'époque minoenne post palatiale (1'400 av. J.-C.), de toutes tailles et dont certaines peuvent être visitées.

De nombreuses offrandes ont été excavées de cette nécropole et sont maintenant exposées au musée archéologique de Rethymnon. Visiter la nécropole après le musée est d'ailleurs une bonne option car on peut alors mettre en perspective les objets exposés au musée.

 
 
 

 

17/03/2010

MONT PSILORITIS

Catégorie : Monument


 

Renseignements pratiques

Continuer sur 20Km sur la route bitumée qui traverse Anogia

mont psiloritis

 
 

Le plateau de Nida et le mont Psiloritis

 
Descriptif

Après Anogia, les paysages changent complètement pour devenir de plus en plus lunaires et il n'y a rapidement plus que des rochers et des buissons d'épineux à perte de vue. Pourtant la voie débouche sur l'impressionnant plateau de Nida perché à 1370m d'altitude. Couvert de neige en hiver (2 stations de ski y ont été installées), l'été sa végétation grillée par le soleil le fait ressembler à un grand lac jaune. Aucune chaussée ne le traverse et les seules constructions qui le parsèment sont les mitata, des abris de bergers en pierre, aux allures de yourtes mongoles.


Pour rejoindre Ideon Andron, la "grotte de Zeus", continuer pendant une vingtaine de minutes sur le chemin après la taverne Analipsis qui marque le bout de la route d'Anogia. Zeus y serait né et Platon y aurait emmené ses élèves en pèlerinage à l'époque où il écrivait La République. Cette caverne était déjà occupée 3000 ans avant notre ère et de nombreux objets minoens en ont été exhumés (céramiques, statuettes, ex-voto, sceaux…), qui témoignent que les jeunes crétois y pratiquaient des danses guerrières rituelles en l'honneur du roi des dieux. Ces objets sont exposés au musée archéologique de Héraklion. On peut encore voir les rails qui ont servis à évacuer les rochers pendant les fouilles.


Depuis la taverne Analipsis on peut aussi commencer la randonnée vers le mont Psiloritis (le mont Ida de l'antiquité), qui culmine à 2456m d'altitude. On atteint le sommet en environ 4h de marche par un parcours plutôt facile, sauf les premiers kilomètres qui sont assez escarpés. Pour autant, il ne faut pas oublier d'emporter nourriture, vêtements chauds et une bonne carte. Un abri de bergers et la chapelle Timios Stavros marquent le sommet, d'où le panorama est extraordinaire par temps clair. La piste commence dans le premier virage vers Ideon Andron et est indiquée par un flèche verte.

 

MONASTERE DE TOPLOU

Catégorie : Monument


 

Horaire d'ouverture

Ouvert tous les jours de mars à novembre, 9h-13h et 15h-17h.
 
Tarifs

Entrée 2,5€, gratuit pour les moins de 12 ans.

 
 Renseignements pratiques

A une douzaine de kilomètres à l'est de Sitia, prendre à gauche.

monastère de Toplou

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le portail et le clocher du monastère de Toplou
© www.milatos.com

 
Descriptif

Le monastère de Toplou (qui signifie "armé d'un canon" en turc) a été bâti au XVe siècle, sous l'occupation vénitienne. Les amateurs d'architecture reconnaîtront le style commun à celui des monastères des Météores, fameux site de Grèce continentale.


Subissant depuis son origine les attaques des pirates, ce riche et puissant monastère-forteresse a une grand tradition de résistance. Il joua par exemple un rôle décisif contre les Turcs et les moines abritèrent des résistants pendant la Seconde Guerre mondiale.

A l'intérieur des remparts, près de l'entrée de l'église, une stèle sous verre dite "arbitrage de Magnésie" est scellée dans le mur. Il s'agit d'un accord de paix entre les cités d'Itanos et de Iérapétra datant du IIe siècle ap. J.-C.


L'église abrite un magnifique musée des Icônes, riche de quelques chefs-d'œuvre, comme l'étonnant Saint Jean-Baptiste ailé du peintre Franciscus Kavertzas (XVIe-XVIIe siècle) et, surtout, le grand tableau exposé entre les deux nefs de l'église, Megas ei Kyrie (La Grandeur de Dieu), œuvre réalisée en 1770 par Ioannis Kornaros à l'âge de 25 ans. Il met en scène plusieurs centaines de personnages, dans soixante-et-une scènes inspirées des versets de l'Epiphanie. Son style est particulièrement représentatif de la Renaissance crétoise, qui allie tradition byzantine et Renaissance italienne. Sur les côtés en bas on note la présence inattendue de divinités païennes (Poséidon et Artémis) que la Renaissance italienne s'était réappropriées.


Une salle attenante expose la plus grande collection crétoise d'armes, qui retrace l'histoire de la résistance crétoise de 1821 à la Seconde Guerre mondiale.

 

11/03/2010

LE MEILLEUR DE LA CRETE (vidéo)


Le meilleur de la Crête

RANDONNEE GORGES DE SAMARIA (vidéo)


03/03/2010

MONASTERE DE PREVELI.

Catégorie : Monument


 

Horaire d'ouverture

De mars à octobre


8h-13h et 17h-20h en semaine


8h-20h le dimanche
 
Tarifs

3€ par personne

 
 Renseignements pratiques

Sur la route Réthymnon-Agia Galini, prendre à droite à Kissou Kambos


2 liaisons bus quotidiennes avec Rethymnon.

monastère de Préveli

 


 
 

 

L'embouchure du Megalopotamos et la plage de Prévéli

 

 

 

 

 

 

Descriptif

Les bâtiments du monastère Moni Prévéli datent de différentes époques mais constituent un ensemble agréable, donnant sur une magnifique vue de la mer de Libye. Le musée du monastère, aménagé dans les anciennes écuries, présente des collections d'objets liturgiques et quelques icônes. L'église, reconstruite en 1836, abrite un "crucifix miraculeux" qui contiendrait un morceau de la Vraie Croix, une superbe icône de Michalis Prevelis, Adam et Eve au Paradis, et des offrandes de soldats britanniques reconnaissants. Le monastère abriterait aussi un arbre à souhaits et un fontaine rédemptrice…


Les moines ont quitté le site d'Agios Joannis (quelques kilomètres avant l'actuel monastère, à l'intérieur des terres) au XVIe siècle et se sont installés à l'emplacement actuel, mieux protégé. Le monastère, fondé par le père Jacob Prévéli, a joué pendant plusieurs siècles un rôle important comme centre d'études (il possède une riche bibliothèque) et conservatoire de traditions artistiques (icônes, sculpture sur bois). Toute son histoire est intimement liée à la résistance crétoise face aux envahisseurs successifs et est riche d'exemples d'engagement direct des moines pour soutenir les rebelles. En 1941, après la bataille de Crète, de nombreux soldats britanniques, australiens et néo-zélandais s'y sont réfugiés avant d'être évacués en sous-marin vers Alexandrie en Egypte. Une partie du monastère a été détruite par les Allemands en représailles.


La plage de Prévéli (Palm Beach en anglais ou Paralia Finidokasous en grec) est une des plus photographiées de Grèce, un site superbe aux airs d'oasis coincée entre deux falaises. C'est l'embouchure du fleuve Kourtaliotis (ou Megalopotamos, "grande rivière"), où il forme un lac entouré de palmiers et de lauriers roses, avant de se jeter dans la mer de Libye. Le sentier qui remonte le cours d'eau évoque un labyrinthe végétal, à la luxuriance tropicale, qui fut longtemps un repaire de hippies. On peut louer des pédalos pour remonter la rivière jusqu'à de petites chutes et on peut se restaurer dans une modeste taverne juste au bord de la plage.

On accède par un chemin de terre qui part vers la côte à environ 1km à l'est du parking du monastère. A pied il faut compter 30 minutes de marche juqu'à un parking payant, puis descendre un escalier long et raide pendant 10 à 15 minutes pour rejoindre la plage.