23/07/2010

PENINSULE D'AKROTIRI.

Catégorie : Monument


Renseignements pratiques
A quelques kilomètres de La Canée. Plusieurs bus par jour pour Stavros et pour l’aéroport, en plein milieu de la péninsule.

péninsule Akrotiri.jpg


 
La Presqu'île d'Akrotiri vue de La Canée
© www.west-crete.com

 
Descriptif

Sur la péninsule d'Akrotiri, à quelques kilomètres de La Canée, vous trouverez de jolies plages, la tombe de Vénizélos l'homme qui fit libéra la Crète des Turcs, deux très beaux monastères et un parcours de randonnée qui vaut le détour.

 

La tombe de Vénizélos

Vénizélos et son fils Sophocles sont enterrés près de la chapelle Profitis Ilias qui domine une colline d'où la vue sur La Canée et les Montagnes Blanches est magnifique. Le tombeau monumental est surmonté d'une grande statue de bronze d'un combattant crétois en marche vers la liberté. Pour les Grecs cet endroit est quasi sacré et ils viennent en pèlerinage s'y faire photographier.

 

Le monastère d'Agia Triada

Ce monastère de style vénitien parfaitement conservé est situé au centre de la presqu'île. Il fut fondé en 1612 par des moines orthodoxes d'origine vénitienne. Le portail monumental est de style classique, flanqué d'un campanile d'influence vénitienne. L'église de pierre dorée abrite de nombreuses fresques bien conservées, notamment un beau Christ Pantokrator dans la coupole. Le petit musée adjacent (4€) expose de belles icônes, notamment deux d'Emmanuel Sordikis, peintes entre 1635 et 1645. (A 12km de La Canée, ouvert tous les jours de 8h à 14h et de 17h à 19h)

 

Le monastère de Governeto

On y accède depuis Agia Triada par 4km de route superbe au milieu de la garigue et des rochers. Ce monastère aux allures de forteresse abrite une belle église de style vénitien érigée en 1548. (Ouvert tous les jours de 7h à 12h et de 15h à 19h)

 

Le Katholiko

En suivant le chemin à gauche du Governeto, on atteint en 15 minutes de marche la grotte de l'Ourse, à l'atmosphère de château hanté. Son nom est dû à la forme de la concrétion calcaire de 2,50m de haut qu'elle renferme. Il s'agit d'un lieu de culte extrêmement ancien, probablement dédia à Artémis puis à la Vierge.

Si on suit encore le chemin pendant 15 minutes, on aboutit à une gorge complètement sauvage où s'ébattent des chèvres en liberté. Au bout du chemin, on arrive à la grotte du Katholiko, où vivait St Jean l'Hermite au IXe siècle. On raconte que le bienheureux, qui se nourrissait d'herbes sauvages et ne se rasait jamais fut abattu par un chasseur qui l'avait pris pour une bête… On peut rentrer dans la grotte mais certains passages sont difficiles. Prévoir aussi une lampe de poche.

Un peu plus loin se trouvent les ruines du monastère de Katholiko, certainement le plus ancien de Crète (VIe-VIIe siècles), qui fut abandonné au XVIIe siècle par les moines lassés des attaques de pirates incessantes et qui allèrent fonder le Governeto.

Si on suit le lit du ravin pendant encore 20 minutes, on aboutit à la charmante crique du cap Mélékas.

 

Commentaires

bonjour framboisine. J'ai visité la presqu'île d'Akrotiri ainsi que le monastère d'Agia Triada en Crète. Ce fut un voyage magnifique l'an passé.
Au plaisir de te lire.
Josiane

Écrit par : josiane | 29/07/2010

Les commentaires sont fermés.