18/06/2010

PALAIS DE KNOSSOS

Catégorie : Site archéologique


Horaire d'ouverture
En semaine de 8 h. à 14 h.
Le dimanche de 10h à 16h.
Fermé le lundi.
 
Tarifs
Adulte 6 €

 
 Renseignements pratiques


Accès par bus 2 et 4 depuis Héraklion.
Parkings payants sur la grande route et à gauche de l'entrée.
Durée de la visite environ 1 heure 30.

palais de Knossos

 
 

 

La cour centrale du Palais de Cnossos
© Hannibal

 
Descriptif

Cnossos, à 5 km au S.-E. d'Héraklion, est le site minoen le plus vaste et le plus suggestif que l'on ait découvert en Crète.

Les différentes ailes du palais sont groupées autour d'une cour centrale sur laquelle donnent les quartiers principaux ; des cours secondaires, plus petites, et des puits de lumière éclairaient les autres parties du palais. Les différentes pièces paraissent juxtaposées sans plan apparent ; des couloirs les relient les unes aux autres, à la manière du labyrinthe de la tradition hellénique.

On a dénombré près de huit cents chambres, mais leur nombre devait atteindre plus de 1'300, réparties sur cinq étages, au moment de l'apogée des rois de Cnossos. Le palais n'était pas protégé par une enceinte fortifiée, mais par un mur épais, percé de plusieurs portes, dont certaines étaient très larges.

Arthur John Evans a réalisé une série de restaurations partielles, en ciment armé, aux endroits où les fouilles ont fourni des données suffisantes. Ces restaurations, nécessaires en raison de la fragilité des ruines exhumées mais qui peuvent parfois heurter le goût, étaient particulièrement indiquées à Cnossos, où l'on a retrouvé des restes d'étages. Elles donneront aux visiteurs une idée de ce qu'était l'architecture de la Crète minoenne, si différente de celle du continent.

Les constructions étaient exécutées en maçonnerie de moellons liés au mortier de terre. De grandes poutres de bois, disposées horizontalement ou verticalement, entraient également dans la construction des demeures minoennes. Des revêtements de gypse ou des stucs peints à fresque masquaient la pauvreté des matériaux. Le sol était dallé en gypse, parfois simplement stuqué. Les colonnes étaient en bois, sur une base de pierre, et s'élargissaient vers le haut ; les chapiteaux avaient la forme de galettes aplaties.

 

Historique


Le palais minoen de Cnossos et le début de la civilisation européenne

Le centre de la civilisation minoenne le plus grand et le plus brillant, Cnossos, est situé à 5 kilomètres au sud du centre historique d’Héraklion. Sur la pente Est d’une colline, là où se trouvent aujourd’hui les ruines de Cnossos minoenne, on a trouvé des vestiges d’un village néolithique qui date du 6000 av. J.-C. Dans son enchevêtrement de salles et de couloirs plusieurs chercheurs ont identifié l’ancien «labyrinthe».

 

La notion du labyrinthe peut être un résidu mythologique d’une grande civilisation, mais cela ne signifie pas qu’elle ne correspond pas à la structure architecturale que le visiteur de nos jours rencontre en visitant Cnossos.

 

Les couloirs sinueux et les escaliers qui unissaient jusqu’à cinq étages dans certains cas, forment un vrai complexe labyrinthique, où le visiteur peut admirer d’importantes innovations architecturales, telles que les réseaux d’approvisionnement en eau et d’égouts, les puits de lumière pour l’éclairage et la ventilation des niveaux les plus bas, les appartements équipés de salles de bains et des installations sanitaires qui n’ont rien à envier en ingéniosité aux constructions modernes.

 

Toutefois, l’élément le plus important concernant le palais de Cnossos est que le chercheur expérimenté y distingue la structure d’une ville cohérente qui se développe autour d’un centre, en l’espèce autour de la grande cour – place. C’est autour de cette cour centrale que nous rencontrerons des complexes de bâtiments clairement séparés selon leur fonction, tels que les lieux consacrés aux cérémonies publiques et religieuses, les magasins, les ateliers, les domiciles, les plus petites cours, les couloirs de communication, etc.

 

Le premier palais de Cnossos

Il fut probablement construit au IXXe siècle av. J.-C. et fut détruit au XVIIe siècle av. J.-C. Au XVIe siècle av. J.-C. il fut reconstruit sous la forme splendide et fonctionnelle dont témoignent les vestiges d’aujourd’hui. Il semble que Cnossos atteignit le point culminant de son développement au milieu du XVe siècle av. J.-C. et jusqu’aux alentours de 1450 av. J.-C. quand un désastre naturel énorme se produit, probablement dû à l’éruption du volcan de Santorin. Suite à la conquête de la Crète par les Mycéniens, le palais traversa une nouvelle courte période d’épanouissement, mais cessa de fonctionner comme palais à partir du 1400 av. J.-C. Plusieurs autres activités furent développées à l’emplacement du palais jusqu’au 1150 av. J.-C. où il fut complètement abandonné.

 

Lors de la période grecque, il ne resta au palais magnifique de Cnossos Minoenne que la légende du roi Minos. C’était cette légende qui, beaucoup plus tard, guida les premières tentatives de fouilles menées par Minos Kalokairinos, habitant d’Héraklion, en 1878.

 

Les commentaires sont fermés.