17/03/2010

MONASTERE DE TOPLOU

Catégorie : Monument


 

Horaire d'ouverture

Ouvert tous les jours de mars à novembre, 9h-13h et 15h-17h.
 
Tarifs

Entrée 2,5€, gratuit pour les moins de 12 ans.

 
 Renseignements pratiques

A une douzaine de kilomètres à l'est de Sitia, prendre à gauche.

monastère de Toplou

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le portail et le clocher du monastère de Toplou
© www.milatos.com

 
Descriptif

Le monastère de Toplou (qui signifie "armé d'un canon" en turc) a été bâti au XVe siècle, sous l'occupation vénitienne. Les amateurs d'architecture reconnaîtront le style commun à celui des monastères des Météores, fameux site de Grèce continentale.


Subissant depuis son origine les attaques des pirates, ce riche et puissant monastère-forteresse a une grand tradition de résistance. Il joua par exemple un rôle décisif contre les Turcs et les moines abritèrent des résistants pendant la Seconde Guerre mondiale.

A l'intérieur des remparts, près de l'entrée de l'église, une stèle sous verre dite "arbitrage de Magnésie" est scellée dans le mur. Il s'agit d'un accord de paix entre les cités d'Itanos et de Iérapétra datant du IIe siècle ap. J.-C.


L'église abrite un magnifique musée des Icônes, riche de quelques chefs-d'œuvre, comme l'étonnant Saint Jean-Baptiste ailé du peintre Franciscus Kavertzas (XVIe-XVIIe siècle) et, surtout, le grand tableau exposé entre les deux nefs de l'église, Megas ei Kyrie (La Grandeur de Dieu), œuvre réalisée en 1770 par Ioannis Kornaros à l'âge de 25 ans. Il met en scène plusieurs centaines de personnages, dans soixante-et-une scènes inspirées des versets de l'Epiphanie. Son style est particulièrement représentatif de la Renaissance crétoise, qui allie tradition byzantine et Renaissance italienne. Sur les côtés en bas on note la présence inattendue de divinités païennes (Poséidon et Artémis) que la Renaissance italienne s'était réappropriées.


Une salle attenante expose la plus grande collection crétoise d'armes, qui retrace l'histoire de la résistance crétoise de 1821 à la Seconde Guerre mondiale.

 

Les commentaires sont fermés.