04/01/2010

ILE DE GAVDOS.

Catégorie : Monument


Renseignements pratiques

4 liaisons par semaine depuis Hora Sfakion (facilement annulées si mauvais temps)

ile de gavdos

Une crique sur l'île de Gavdos
© Kydonia Travel

 
Descriptif

Avec ses 37km2 de terre à 40km au sud de Hora Sfakion, et sa petite cinquantaine d'habitants selon les évaluations les plus optimistes, Gavdos, le territoire le plus méridional de l'Europe communautaire avant l'arrivée de la Chypre a des airs de bout du monde qui ne sont pas usurpés : pas d'électricité (seulement des groupes électrogènes), une météo capricieuse (il n'est pas rare de se retrouver coincé à Gavdos plusieurs jours pour cette raison), à peine quelques kilomètres de route goudronnée, des infrastructures touristiques quasi inexistantes, un air pur exempt de toute pollution. L'idéal pour se déconnecter de la frénésie moderne.

Du nord-est au sud-ouest, l'île est parcourue par des collines qui culminent à 400m et tombent abruptement dans la mer de Libye. Au nord et à l'est, les paysages sont verdoyants alors qu'ailleurs il est parfois presque lunaire, les chèvres et l'abandon des cultures condamnant les sols à une érosion irréversible.

Karave, le port de l'île à l'est, consiste en un quai, un kafeneion et quelques chambres à louer. Kastri, la "capitale", est en fait un hameau au centre de l'île. A part Sarakiniko qui s'est un peu développé récemment (plusieurs tavernes, un mini-market, un téléphone public), les autres lieux-dits de l'île sont quasiment désertés.

Pour les jeunes Athéniens, Gavdos en général et la plage d'Agios Ioannis en particulier sont une sorte de dernier paradis, où ils font du camping sauvage, parfois pendant plusieurs mois, dans des abris de fortune sous les arbres au bord de plages.


La légende veut que Gavdos soit l'île de Calypso, la nymphe qui séduisit Ulysse et la garda prisonnier pendant 7 ans au cours de son Odyssée…


Historique

On a retrouvé sur l'île des objets en silex qui prouvent qu'elle était habitée à l'âge de pierre. Il n'y a pas vraiment de vestiges de l'époque minoenne, seulement quelques tombes près de la plage de Lavrakas qui pourraient dater de cette époque. Malheureusement, elles ne sont pas entretenues et se remplissent progressivement de sable. Le port construit par les Romains à Lavrakas est désormais à 3m de profondeur sous la mer. En 64, Saint Paul y a fait naufrage alors qu'il était emmené à Rome pour y être jugé. Pendant les périodes byzantines et vénitienne, Gavdos est devenue un repère de pirates : les habitants ont alors fui vers Hora Sfakion ou été vendus comme esclaves. Ce sont les Turcs qui sont finalement venus à bout des pirates. Pendant les années 1930 et la dictature de Metaxas, les opposants au régime et les communistes étaient envoyés sur Gavdos.

Depuis, l'île a subi un dépeuplement progressif.


Aujourd'hui, l'île amorce un timide développement touristique et l'installation prochaine d'un réseau électrique décent devrait grandement accélérer le processus. Mais pour le moment, on apprécie surtout Gavdos pour le dépaysement total de ses paysages, la beauté et le calme de ses plages (surtout Sarakiniko et Potamos, au nord), qui méritent bien une excursion.

 

Commentaires

Bon dimanche Franboisine
BIsoussssssssssss

Écrit par : nicole | 17/01/2010

Bonjour Framboisine
j envisage de sejourner sur ile de Gavdos en aout prochain une dizaine de jour.
As tu des informations à me communiquer, surtout des adresses de chambres à louer.
A quelle période y as tu été ? En aout cela reste t il raisonnable par rapport à la frequentation, ce qui m attire c est le coté isolé de cette ile, si y a trop de monde je serais décue! merci par avance pour tout
Veronique - france

Écrit par : veronique | 16/09/2011

Bonjour Véronique,

J'ai séjourné plusieurs fois en Crête,mais pas à Gavdos,c'est surtout l'île de Crête qui a fait mon bonheur car nous y avons des connaissances belges d'origine crétoise qui y séjournent.Donc je ne peux pas t'aider sur Gavdos,désolée.Par contre en Crête au mois d'août l'île est prise d'assaut par les grecs,surtout d'athènes,bien à toi,framboisine.

Écrit par : framboisine | 16/09/2011

Les commentaires sont fermés.