27/06/2008

VIE QUOTIDIENNE EN CRETE....

01053026b

Un étal de nourriture parmi d'autres.

01053033x

Le même de plus loin.

01060446a_45

Celui-ci est un étal de crustacés.

01090158a_45

Un berger déshabille un mouton.

01090174b_45

Maintenant il vide le mouton.

route  sfakia panneau troué

Route de SFAKIA,panneau troués de balles au cours d'un mariage,ou autres.

autre panneau troué

Autre panneau troués,même circonstance.

berger traditionel

Photo berger traditionnel Crétois.

cretoise qui crochète

Crétoise qui fait du crochet.

Easter01e

Viande prête à la consommation.

frcMelkenw2

Traite du matin.

gavdos 1979 restaurant

1979 : Restaurant à GAVDOS.

jeune cretoise

Jeune femme Crétoise en costume traditionnel.

komitades et gorge imbros

KOMITADES et GORGES D'IMBROS.

livaniana

LIVANIANA, village sympa.

lykos pêcheur

Pêcheur à LYKOS.

mel2e

Transport normal en Crête.

mel3e

Même transport normal en Crête.

noEntryb_55

Non,non,Monsieur pas d'entrée...!!

pappous et jaja a lykos

Pappous et Jaja à LYKOS.

sheep98e

Berger qui conduit ses moutons.

Stavris52e

Bergers en pause après le travail.

transport traditionel

Encore un autre transport traditionnel.

vaiSchaf1e

Moutons dans leur milieu naturel.

26/06/2008

BATAILLE DE CRETE.

50 e annivers bataille de crete a sfakia 1991
50ème Anniversaire de la bataille de Crête à SFAKIA en 1991.

50yanniv0450

Même cérémonie.

50yanniv0545

Autre vue de cette cérémonie.

50yanniv0650

Même cérémonie vue d'un autre angle.

50yanniv0845

Combattants Crétois.

50yanniv0945

Fin de la cérémonie avec des danses Crétoise.

22/06/2008

ANCIENNES VUES DE LA CRETE.

candia iraklion 1690 peeters
Dessin HERAKLION de PEETERS 1690.

arkadi (sieber 1823)

ARKADI par SIEBER 1823.

moni arkadi sieber 1823

MONI ARKADI par SIEBER 1823.

paysan cretois sieber1823

PAYSAN CRETOIS par SIEBER 1823.

megalo-kastron heraklion pashley 1837

MEGALO -KASTRON par PASHLEY 1837.

pashley 1837 sfakian

 

SFAKIAN par PASHLEY 1837.

rethym pashley 1837

RETHYMNON par PASHLEY 1837.

grottes melidhoni (pashley 1837)
GROTTES DE MELIDHONI PASHLEY 1837.

20/06/2008

RECETTES TRADITIONNELLES CRETOISES.

regime cretois mediterraneen

 

 

 

Ces recettes sont justes un échantillon des 260 excellentes recettes traditionnelles incluses dans le livre "Cretan Cooking' de Maria et Nikos Psilakis (ISBN 960-7448-11-1)    

Les Légumes farcis (Yemista):
pour 5-6 personnes  

5 ou 6 tomates
2-3 aubergines
2-3 courgettes
2-3 poivrons verts
2 oignons
fenouil
persil
1 tasse d'huile d'olive
sel
poivre
500 gr de riz
1tbsp. de pulpe de tomate concentrée diluée dans 1 verre d'eau
1 tasse de fromage râpé. 

Videz tous les légumes et hachez leur contenu (à l'exception des poivrons verts) dans un bol. Ajoutez l'oignon délicatement haché, le fenouil, le persil, le riz, sel et poivre. Salez les entrailles vides des légumes, remplissez-les et placez-les dans une moule. Versez la tomate concentrée et une tasse d'huile sur eux. Cuisez dans un four à température. Juste avant d'éteindre le four, répandez le fromage râpé et laissez-le fondre.  

Veau au jus du citron
  pour 5-6 personnes 

1 kilo de veau
1 petit verre de vin blanc
1 oignon
sel, poivre
2 cuillères à soupe de farine
1/2 tasse de jus du citron

Faites dorer la viande avec l'oignon et versez le verre de vin. Ajoutez du sel, du poivre et de l'eau et laisse frémir la viande très lentement jusqu'à ce qu'elle ait absorbé la plupart du liquide. Dissolvez la farine dans le jus du citron et ajoutez à la casserole. Apportez à ébullition en deux temps et alors éteignez le feu.  

Poulet avec Ochra
pour 6 personnes 

1 poulet
1 tasse d'huile olive verte
1 oignon
1 kilo de tomates mûres
sel, poivre

Faites dorer le poulet dans l'huile bouillonnante avec l'oignon et ajoutez les tomates épluchées et hachées, du sel et du poivre et un peu d'eau. Quand c'est cuit, enlevez les portions du poulet avec une louche. Entre-temps, préparez l'ochra: lavez-les, nettoyez-les et versez une tasse de jus de citron sur eux. Laissez-les reposer deux heures avant de les ajouter au bouillon de poulet. Une fois cuit, mélangez avec le poulet.  

Seiche et épinards
pour 5 personnes  

1 kilo de seiche
1 kilo d'épinards
1 tasse d'huile
2 oignons
1 verre de vin rouge
un petit fenouil
menthe
sel, poivre

Nettoyez la seiche (enlevez les yeux, la coquille interne ou " os ", l'estomac et l'encre). Faites brunir les oignons dans l'huile et ajoutez le fenouil, la menthe et puis ajoutez la seiche hachée. Quand cela bout, versez le vin et laissez bouillonner; ajoutez le sel et poivrez, 2 lunettes d'eau et laissez mijoter. Dix minutes avant que la nourriture ne soit cuite, ajoutez les épinards.

Pomme de terre et oeuf en salade
pour 4 - 5 personnes 

1 kilo de pommes de terre
5-6 oeufs
2 tomates
1 oignon
2 tbsp. de persil délicatement haché
1 concombre
une poignée d'olives
autant d'huile vert olive que vous voulez
vinaigre
sel

Lavez et cuisez les pommes de terre, puis pelez-les. Cuisez les oeufs et coupez-les et les pommes de terre dans les tranches, ajoutez les tomates découpées en tranche, l'oignon délicatement haché, le persil, le concombre découpé en tranche et les olives. Mélangez avec le sel, poivre, huile et vinaigre.  

omelette avec chou-fleur
Cuisez le chou-fleur dans l'eau salée et égouttez-le. Faites dorer dans une casserole avec l'huile et retourner-le jusqu'à ce que toute l'eau s'évapore. Battez 4 ou 5 oeufs avec un peu de sel et poivre et versez sur le chou-fleur. Quand les oeufs sont fermes, retournez l'omelette avec l'aide d'une grande plaque et cuisez l'autre côté.  

Sarikopites (tartes)
Préparez une pâte normale avec 1/2 kilo de farine, une petite tasse d'huile, 1 verre d'eau, sel et un peu de jus du citron. Roulez la pâte et coupez des bandes de 8 à 10 centimètres de large et 25-30 centimètres de long. Étendez le mizithra " aigre " (un genre de fromage crétois doux) tout le long des bandes et pliez-les. Commencer à une extrémité, enroulez le ruban en spirale. La forme est semblable à un " sariki " (la coiffe traditionnelle d'hommes crétois, c'est pour cette raison qu'elles sont appelées les tartes " des Sarikopites":sariki-tartes). Très frite et servie avec du miel.  

Le gâteau de noix
5 oeufs
1 tasse de sucre
1 petit verre de cognac
1 petite cuillère de levure
quelques copeaux de pelure de citron
1 tbsp. de cannelle moulue et une en gousse
2 tasses de semoule fine
1 tasse de noix rudement hachées

pour le sirop:

2 tasses de sucre
1 tasse d'eau
1 pelure du citron
1 bâton de cannelle

Battez le blanc d'oeuf en neige et ajoutez le sucre. Ensuite ajoutez les jaunes d'ouf battus, la levure dissoute dans le cognac, la pelure du citron, la gousse moulue et la cannelle, la semoule et les noix. Cuisez au four dans un four modérément chauffé pendant approximativement 1 heure. Aussitôt que le gâteau s'est refroidi un peu, ajoutez le sirop chaud. 

bon app table
 

 

 

 

VOYAGE EN CRETE.

Olives et Oliviers

membre de l'academie du gout d'athenes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors d'un récent voyage en Crète, nous avons rencontré Nikos Psilakis. Avec son épouse Maria, française d'origine, ils ont créé l'association "France-Hellénie". Ce sont aussi des membres fondateurs de l'Académie Grecque du Goût. Nikos a eu l'honneur de recevoir un prix de l'Académie d'Athènes. Grands érudits et producteurs d'huile d'olive de qualité, les époux Psilakis nous ont charmé par leur enthousiasme à partager leur profonde connaissance de l'histoire de l'olivier, étroitement mêlée à celle de la Crète. Voici retranscrit, de façon sommaire, l'essentiel de nos interminables conversations sur les olives et les oliviers...

 


L'HUILE D'OLIVE DANS L'ALIMENTATION CRETOISE

huile olive alimentation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'huile d'olive est considérée comme un facteur de la bonne santé et de la longévité de ses consommateurs. Des études médicales tant européennes qu'américaines démontrent que ce produit naturel constitue un bouclier pour la santé et la bonne constitution, produit qui maintient le coeur en bon état et aide l'homme à vivre de longues années. L'alimentation crétoise est considérée de nos jours comme le meilleur exemple de régime méditerranéen. Les chercheurs découvrent que les crétois ont le taux le plus bas de maladies cardio-vasculaires et de cancers. Et le rôle le plus important dans l'alimentation crétoise se trouve être donné à l'huile d'olive. L'étonnement ressenti par les voyageurs qui voyaient les crétois consommer sans parcimonie l'huile était tout à fait justifié. Dans les sociétés bourgeoises d'Europe centrale, les graisses d'origine animale étaient souveraines.
L'étude des sept pays projetée par Anzel Keys à la fin des années 1950 a impressionné la communauté scientifique internationale. Les crétois dont la nourriture baignait dans l'huile se retrouvaient avoir la meilleure santé au niveau mondial. Les néoplasies étaient rares, d'un taux inférieur à toutes les autres régions où elles avaient été étudiées, probablement au monde entier, et les maladies cardio-vasculaires (véritable fléau pour les Nordiques) étaient presque inconnues en Crète. Keys lui même avait remarqué que les crétois faisaient une consommation excessive d'huile d'olive. Quelques années auparavant avait eu lieu en Crète une recherche expérimentale sur la société et l'économie de l'île, étude de la fondation Rockefeller (LG Albaugh-G Soule). Le chapitre sur l'alimentation contient nombre de renseignements sur l'île. Nous nous en tiendrons à une observation des chercheurs : « les olives et l'huile d'olive contribuent pour une grande part à la vitalité de l'organisme des crétois. Quant au visiteur étranger, il a l'impression que les plats crétois nagent proprement dans l'huile. Ce produit est utilisé en abondance dans la cuisine. Il est indispensable également dans la salade, la soupe et les légumes… ».
Des recherches analogues du service Eurostat (service statistique de l'Union Européenne), ont montré pour 1996, des consommations d'huile d'olive de l'ordre de 31 litres par an et par personne en Crète, de 25 litres dans les autres pays méditerranéens, et de 185 grammes en Allemagne ! Ces consommations correspondent à 85 et 62 grammes par jour et par personne pour les deux premiers groupes de population et indiquent une remarquable stabilité dans l'utilisation de l'huile d'olive, malgré les très grands changements culturels et alimentaires qui se sont produits dans tous les pays méditerranéens ces dernières décennies.


L'HUILE D'OLIVE COMME ECLAIRAGE

huile olive comme éclairage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès la préhistoire, l'huile d'olive est utilisée pour l'éclairage domestique. L'utilisation de l'huile d'olive comme moyen d'éclairage a créé de nombreux symbolismes : l'huile d'olive est source de lumière ! Dans les cérémonies nocturnes où il fallait éclairer, le rôle de l'huile est sacré, comme d'ailleurs dans le culte contemporain. D'après Hérodote (Vème s. av. JC.) en Egypte, avait lieu une fête particulière qui s'appelait « lychnokaïa » (« lumière »). Tous les fidèles allumaient leurs lampions et le spectacle était fantasmagorique. A l'époque byzantine l'huile était indispensable à la « lychnokaïa » des couvents et des églises.


L'OLIVE ET SON HUILE COMME MEDICAMENTS

olive et son huile médicaments

 

 

 

 

 

 

Un auteur de l'antiquité, Aelianus (IIIème s. ap. JC) a écrit que l'huile d'olive et les fleurs d'olivier étaient les médicaments qu'utilisaient les éléphants eux mêmes pour retirer les flèches reçues par les chasseurs. On sait que l'huile était considérée comme un médicament pour les blessures ; cette idée est passée dans la médecine populaire et s'est conservée durant des siècles. Les médecins de l'antiquité et du monde byzantin mentionnent nombre d'ordonnances dont le composant de base était l'huile d'olive. Elle a été surtout utilisée comme fébrifuge (on enduisait les corps de personnes fiévreuses) et comme médicament pour les nerfs. On conseillait des bains d'huile d'olive tiède à ceux qui souffraient de névralgies. L'huile a été utilisée contre les empoisonnements, pour l'hygiène buccale et la blancheur des dents, contre les maux d'estomac, de la peau et de la lèpre… La meilleure huile à but thérapeutique était l'huile de la lampe des icônes des saints ! F. Richard, qui a visité Chio en 1650, a écrit que « l'hégumène du Nouveau Couvent distribuait aux fidèles des fils trempés dans de l'huile de la lampe ».


L'HUILE D'OLIVE COMME APHRODISIAQUE

huile olive aphrodisiaque

 

 

 

La médecine populaire se sert de l'huile d'olive comme d'un excellent aphrodisiaque. Le proverbe que l'on entend dans de nombreuses régions de Grèce « mange de l'huile et viens au soir… » traduit exactement cette conception du peuple. En Crète, on considère comme le plus efficace des aphrodisiaques, l'huile consommée crue et encore meilleur, d'après les anciens, l'huile provenant de variétés sauvages d'olive. Peut être que le fait que les jeunes mariés devaient manger ensemble une « kouloura » (petit pain sec et rond) trempée dans la première huile d'olive de l'année n'était pas éloigné de ces conceptions. En Crète méridionale centrale l'huile était considérée comme un élixir de fécondité.


L'OLIVIER ET L'HUILE DANS LE CULTE

olivier et huile dans culte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'olivier a impressionné l'homme dès la préhistoire parce qu'il vit des centaines d'années et a la particularité de ne presque jamais se dessécher. Des troncs secs, poussent de nouveaux bourgeons et l'arbre renaît. Dans les religions préhistoriques de la Méditerranée orientale, les hommes adoraient un couple divin, une déesse qu'on appelle de nos jours »Grande Mère » et un jeune dieu qui meurt et renaît chaque année, avec la végétation. Cela a conduit à la création d'une tradition de culte du respect de la nature. Les témoignages provenant de la Crète néolithique nous mènent à la conclusion que les hommes adoraient certains arbres. Ils dansaient sous leurs branches des danses d'adoration, ou les touchaient comme s'ils désiraient y puiser de la force. Certains de ces arbres a ce qu'il semble étaient des oliviers. Le premier témoignage quant au rôle particulier joué par l'olivier dans le culte provient du sarcophage d'Agia Triada qui a été retrouvé dans la Messara (en Crète). On y reconnaît l'arbre dans le jardin sacré, derrière l'autel. Dans l'Athènes antique, on adorait un olivier qui se trouvait sur le rocher de l'Acropole. On disait qu'il avait été planté par une ancienne divinité fameuse, Athéna, fille bien aimée de Zeus et déesse de la sagesse. Il existe des témoignages de l'antiquité qui nous assurent que les feuilles ou même les branches d'olivier étaient placées dans les tombes et qu'il n'était pas inhabituel de déposer les morts sur un tapis de branches d'olivier. Survivance étonnante à ces coutumes funéraires antiques se trouve être une coutume remarquée au village de Pétroképhali (Heraklion), coutume conservée encore de nos jours. Avant la mise en terre, le prêtre coupe trois branches d'olivier et à la fin de la cérémonie funèbre, juste avant de refermer la tombe, il ls jette sur le cercueil. Dans les coutumes funéraires plus récentes, planter des arbres signifie espoir de renaissance. Dans les monts Asteroussia de Crète, région au souvenir encore vivant des ermites qui y vivaient jusqu'au début du XXème siècle, il existait encore assez récemment une coutume qui rappelle bien l'antiquité : à côté des tombes des ascètes (côté Est), on avait l'habitude de fixer un petit rameau d'olivier. On l'y laissait et quelquefois il se pouvait qu'il prenne racine et se mette à pousser. Les bourgeons du rameau d'olivier étaient la preuve de l'acquisition de la sainteté par le défunt.


LEGENDES CRETOISES

legendes cretoises

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce sont les familles Crétoises divinisées, les Curetés et les Dactyles de l'Ida qui répandent l'olivier dans l'espace grec. Ces gentils démons étaient considérés par les Crétois de l'époque romaine comme de remarquables bienfaiteurs de l'humanité. On les considérait comme des inventeurs d'arts et d'objets, des fabricants de métaux, des médecins, les inventeurs de l'apiculture, de l'élevage des bestiaux, des armes de chasse (arc), de la danse (de célébration), du tambour etc. L'un d'entre eux donc, du nom d'Héraclès (il n'a pas de rapport avec le héros célèbre de la mythologie grecque) a planté pour la première fois un olivier sauvage à Olympie. Ce fut l'inventeur de l'athlétisme et le fondateur clés Jeux Olympiques. Selon les Anciens, Héraclès le Crétois aurait apporté l'olivier sauvage du nord ou de sa patrie, la Crète.
Le même Héraclès avait quatre frères, Paeonaeos, Epimédès, lasios et Idas. Il était l'aîné et un jour, il les a emmenés à Olympie pour courir. C'était la première course à pied du monde! Héraclès a mis une couronne faite d'un rameau de l'olivier qu'il avait planté lui-même à cet endroit sur la tête du vainqueur. Depuis lors, la coutume de couronner des vainqueurs des Jeux Olympiques de rameaux d'olivier sauvage en forme de couronne est restée. La remarquable coutume de couronner les vainqueurs de couronnes d'olivier sauvage a marqué les règles des jeux dans l'antiquité et leur a donné une allure admirable qui n'est pas sans rapport avec la célébration et le symbolisme plus général des rameaux d'olivier. Pour les Anciens, la couronne était "un magnifique souvenir de tous ceux qui aux jeux d'Olympie sont vainqueurs..."


ELAÏS, SPERMO ET OENO

elais spermo oeno

 

 

 

 

Elaïs, Spermo et Oeno étaient les filles d'Anios qui, lui, descendait de Dionysos et d'Ariane. Leurs noms en grec rappellent les trois produits de base de la terre grecque: Elaïs (l'huile), Spermo (le blé, les céréales) et Oeno (le vin). Elles étaient filles d'Anios et descendantes de Dionysos et étaient nées dans une petite île sainte d'Egée, Délos... On les a appelées les "Oenotropoi" ou les "Oenophoroi" (les porteuses de vin). Leur aïeul Dionysos leur avait fait un don exceptionnel: avoir quand elles le désiraient de l'huile, du blé et du vin!


L'OLIVIER, PRÉSENT D'ATHÉNA

olivier présent d'athena

 

 

 

 

La plus ancienne légende célèbre qui a rapport avec la culture de l'olivier est celle qui considère l'arbre comme un présent de la déesse Athéna. Les uns disaient qu'elle avait d'abord planté l'olivier en Crète, puis à Athènes et d'autres, que le premier olivier planté par la déesse de la sagesse était celui qui avait poussé sur le rocher sacré de l'Acropole. Tout est parti de la querelle entre Athéna et Poséidon. Elle était la déesse de la sagesse, lui, le dieu des mers. Tous deux désiraient être les suzerains d'Athènes, de la ville grecque la plus brillante de l'époque classique. Aussi ont-ils commencé à se disputer à ce sujet... Il a été décidé que chacun ferait un cadeau d'importance et que le vainqueur de ce concours original serait celui dont l'offre serait la plus précieuse. Les arbitres de cette lutte entre les deux dieux seraient tous les autres dieux, qui n'étaient pas si contents de voir les immortels se quereller. Poséïdon, dieu-maître des mers, est apparu au concours avec son trident étincelant, trident dont le coup pouvait déclencher des tempêtes terribles dans les mers et les océans. Le dieu des mers a levé son trident et l'a planté dans le rocher sacré de l'Acropole. De l'eau salée s'est mise à jaillir et à couler au pied du rocher. D'aucuns disaient que Poséïdon avait ouvert un puits dans le rocher de l'Acropole d'un coup de trident, et que ce puits était rempli d'eau de mer. Poséïdon croyait que cette source dans le paysage aride d'Athènes pourrait lui donner la victoire. Athéna n'a pas eu besoin de faire de grand mouvement. Elle s'est simplement penchée et a planté au même endroit un olivier... Certains ont dit qu'elle ne l'avait pas planté elle-même, qu'elle avait seulement planté sa lance en terre et que l'arbre avait poussé aussitôt, qu'en quelques minutes il avait donné des bourgeons et que son feuillage vert argenté avait impressionné tous ceux qui contemplaient le miracle. Et voilà. Jusqu'alors, il n'existait pas de tel arbre au monde. Les hommes ne pouvaient pas goûter aux plats cuisinés, ni profiter d'une nuit éclairée, puisqu'il manquait aux lampes le combustible approprié, le moyen d'éclairage le plus avancé de l'époque. Les dieux ont jugé le présent d'Athéna d'une valeur inestimable.
L'arbre sacré d'Athéna a écrit sa propre histoire à Athènes. On raconte qu'en 480 av. J.-C, quand ils se sont emparés de l'Acropole, les Perses ont brûlé l'olivier sacré d'Athéna, à la grande douleur des Athéniens qui ont pris cela comme un mauvais présage. Toutefois, la douleur s'est transformée en optimisme dès que le lendemain, le tronc sec et brûlé avait repoussé: une nouvelle pousse fraîche de deux aunes de hauteur formait le nouvel arbre sacré d'Athènes!


L'OLIVIER ET HALIRRHOTIOS

halirrhotios olive

 

 

 

La décision des dieux de considérer Athéna comme gagnante dans la querelle pour Athènes contre Poséidon a courroucé le dieu des mers qui depuis lors, comme maître des eaux, n'a jamais offert avec largesse l'eau à l'Attique. Mais la famille de Poséïdon aussi s'est mise en colère. Un de ses fils (fruit de ses amours avec la nymphe Euryté) s'appelait Halirrhotios. Celui-là donc, indigné du fait que l'Attique avait été refusée à son père, est monté sur le rocher sacré de l'Acropole, a pris une hache et a essayé de couper l'olivier sacré (arbre alors unique au monde) qu'y avait planté Athéna. Mais il n'en a pas eu le temps. La hache s'est échappée de ses mains et, au lieu de frapper le tronc de l'arbre sacré, s'est retournée contre lui et, miraculeusement, lui a tranché la tête, ou lui a blessé la jambe et il est mort.

L'OLIVIER PROVENANT DE LA MASSUE D'HÉRACLÈS

rameau olivier heracles

 

 

Héraclès, ce héros renommé de la mythologie grecque, tenait toujours une massue avec laquelle il affrontait les dangers dont il sortait toujours vainqueur. Il l'avait taillée dans un grand olivier sauvage qu'il avait trouvé au bord du golfe Saronique, non loin d'Athènes. Un jour, Héraclès s'étant rendu à Trézène dans le Péloponnèse, s'est trouvé devant la statue d'Hermès, du jeune dieu messager des autres dieux. Héraclès donc a touché de sa massue la statue d'Hermès. Et elle, de donner des feuilles et des racines, elle a poussé! Quand Pausanias, le
célèbre voyageur s'est rendu à Trézène, on lui a montré un olivier sauvage près de la statue d'Hermès et on lui a dit que c'était l'arbre qui avait poussé de la massue sèche du héros mythique.

 

LÉGENDES RÉCENTES ET TRADITIONS

legendes cretoises

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les oliviers séculaires aux énormes troncs secs ont donné foi à une légende de Naxos expliquant pourquoi l'olivier a toujours le cœur sec... Quand le Christ a été crucifié et que la douleur s'est répandue sur la terre, les feuilles des arbres sont tombées, les rochers même se sont ouverts en deux. Seul l'olivier est demeuré tel, sans perdre ses feuilles. Les autres arbres en ont été dérangés et lui en ont demandé la cause. Et lui de répondre: "A vous, les feuilles sont tombées, mais vous allez reverdir. A moi, les feuilles ne sont pas tombées, mais mon cœur le sait..." Voilà pourquoi le cœur de l'olivier est toujours sec.

LA LARME DU CHRIST

larme du christ
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une tradition populaire Crétoise explique la particularité de l'huile en la reliant aux larmes du Christ:
Alors qu'on poursuivait le Christ pour l'arrêter et le crucifier, il se trouvait dans un très grand tourment. Il cherchait le calme, mais ses ennemis le suivaient à la trace. Enfin, il est arrivé près d'un olivier, il s'est assis sous l'arbre et a posé sa tête sur le tronc pour dormir un peu, mais le sommeil ne venait pas. De sa profonde tristesse, des larmes ont jailli et comme des gouttes de rosée, sont tombées sur la racine et l'ont arrosée. Arrosé des larmes du Christ, l'olivier est un arbre béni et c'est pourquoi il donne l'huile, l'assaisonnement le plus savoureux de nos mets, il donne aussi la lumière aux lampes suspendues dans les églises et les couvents. Il n'existe pas au monde d'arbre plus loué que l'olivier. Mais aussi quel arbre a-t-il absorbé les larmes chaudes du Christ, alors qu'elles tombaient de ses yeux?

 

OUVRAGES de NIKOS PSILAKIS
Nikos et Maria Psilakis, qui se sont penchés sur l'étude de l'alimentation méditerranéenne et en paticulier du modèle alimentaire crétois, ont présenté en mai 1999, en collaboration avec le professeur en médecine Ilias Kastanas, un livre volumineux sur l'histoire complète de l'olivier et de l'huile d'olive, les conclusions de toutes les études médicales, des renseignements généraux et de multiples recettes de cuisine grecque et contemporaine.
Nikos est également auteur de nombreux ouvrages :
"Monasteries and Byzantine memories of Crete" éditions Karmanor (anglais/allemand).
"La cuisine crétoise" éditions Karmanor (anglais/allemand/français/italien).
"Minos the king of Crete" éditions Karmanor (anglais).
"The gods of ancient Crete" éditions Karmanor (anglais).

Nikos Psilakis
lophos Semeli
71500 Heraklion Crète, Greece.

 

L'HUILE D'OLIVE,BREUVAGE MIRACLE DES CRETOIS.

L'huile d'olive, breuvage miracle des Crétois

le miracle de la cuisine crétoise 265 rec méditer

 


Combien d'huile d'olive consomme un membre d'Alsace-Crète par année : 2 litres, 4 litres... ? Statistiquement, les Français en consomment 0.5 litre. Mais saviez-vous que les Crétois se nourrissent de 30 litres d'huile d'olive par année et par personne ? De là à dire que ce sont les Crétois qui vivent le plus sainement il n'y a qu'un pas. En tout cas, l'huile d'olive leur donne 30% des calories nécessaires par jour.

 Une potion à multiples usages

Dans l'Antiquité déjà, et plus que de nos jours, l'huile d'olive était d'une grande utilité : elle permettait de "consacrer les dieux, de sacrer les rois, d'imprégner les athlètes et de nourrir des civilisations". Elle était en effet offerte en libation aux dieux ou mêlée à de la farine en gâteaux rituels ; elle servait d'onction sacrée ou tout simplement de nourriture du corps pour l'athlète au gymnase ; les femmes s'en servaient comme onguent pour se parfumer ; et, plus communément, elle était à la base de médicaments, de l'éclairage, de la nourriture quotidienne... sans compter l'usage qu'on faisait du bois d'olivier : chauffage, menuiserie, charbon de bois...

La Crète antique vivait déjà de son commerce ; à Malia les magasins pouvaient contenir 10.000 hectolitres d'huile d'olive alors que les besoins de la ville ne dépassaient pas 2.000 hectolitres.

Les nombreux pithoi trouvés dans les palais minoens (on a découvert des olives datées de 3500 ans dans un pithos de Zakro) ainsi que des tablettes indiquant les provenances et la destination de l'huile sont autant de témoins de son importance dans l'Antiquité.

- Aujourd'hui la Crète produit plus d'un million d'hectolitres d'huile d'olive par an. Et même si la consommation des Crétois est énorme, l'essentiel de la production fabriquée dans des coopératives, aussi nombreuses que le sont les coopératives de vin en Alsace, est exporté.

 Un atout santé

Mais quelles sont donc les vertus de cette huile ?
Rappelons d'abord que cette huile est " vierge " parce que contrairement à toutes les autres huiles végétales, elle est extraite par de simples moyens mécaniques pour permettre d'obtenir un pur jus de fruit (celle de notre ami Michaelis Pervolarakis n'est même pas pressée, mais décantée.)

- Les bienfaits de l'huile d'olive, la plus digeste de toutes les matières grasses, la mieux tolérée par l'estomac, sont très nombreux. Composée de 70% d'acides gras insaturés, elle constitue une excellente protection contre les maladies cardio-vasculaires. Sa consommation régulière limite ainsi les risques d'artériosclérose en diminuant ou en stabilisant le taux de cholestérol dans le sang, le foie et l'intestin.

- Par sa forte teneur en vitamine E et ses acides gras essentiels, l'huile d'olive ralentit également le vieillissement du cerveau et contribue au bon état des tissus en préservant la souplesse et l'hydratation de la peau.

- Du fait de son action sur le foie, elle a un pouvoir immédiat de désintoxication : avaler une cuillère d'huile d'olive avant de boire de l'alcool évite les brûlures d'estomac et atténue l'ivresse.

- Elle est recommandée enfin dans l'alimentation des enfants puisqu'elle est nécessaire à la croissance osseuse.

 Les vertus du régime crétois

Même si les Crétois se nourrissent de la même façon depuis des millénaires, ce n'est que depuis quelques années, suite à une étude scientifique de 10 ans sur leurs habitudes alimentaires, que l'on parle de régime crétois. Articles dans les journaux, émissions à la télévision, tous les médias présentent ce régime comme miraculeux. Cette étude a en effet prouvé que les Crétois jouissent d'une longévité exceptionnelle au niveau mondial et d'une excellente santé qui les protège des ravages causés par certaines maladies. On dénombre ainsi en Crète 9 cas de maladies coronariennes sur 100 000 personnes contre 424 aux Etats-Unis.

Si la consommation d'huile d'olive y est sans doute pour quelque chose, elle seule n'explique cependant pas tout. II faut ajouter que le Crétois mange peu de viande et de beurre mais accorde une place importante dans sa cuisine aux légumes, aux plantes sauvages comme le pourpier, aux escargots qui se nourrissent de certains oligo-éléments...

L'alimentation des Crétois, facteur de bonne santé, s'explique enfin par les nombreuses périodes de jeûne dictées par la religion orthodoxe (120 jours par an : 40 jours avant Pâques, 40 avant Noël, du lundi de Pentecôte au 28 juin et du 1er au 14 Août...) et pendant lesquelles les Crétois, les femmes surtout, jeûnent et s'abstiennent de viandes, mais aussi de fromage, de poisson, d'oeufs et même d'huile.

Alors, si vous voulez vraiment vivre aussi vieux que les Crétois, conformez-vous au calendrier liturgique grec, mangez des légumes, des herbes sauvages, des escargots. Et surtout prenez une ou deux cuillerées d'huile d'olive avant de boire du vin d'Alsace ou avant de siroter votre raki...

Conférence sur le régime crétois avec le Professeur Serge Renaud de l'INSERM de BORDEAUX et le Dr HENRY,cardiologue à STRASBOURG.

ENCORE UN PEU DE REGIME CRETOIS.

Le régime crétois (Méditerranéen)

regime cretois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Dans le monde international il y a beaucoup de discussions et d'intérêts à trouver le régime idéal pour améliorer la santé de l'homme et le protéger des maladies. Depuis l'antiquité, le régime crétois semble être un des meilleurs, contenant les justes ingrédients. Une étude comparative, développée dans 7 pays différents qui a débuté en 1960, parmi lesquels figure aussi la Grèce, tenait 700 hommes crétois sous surveillance médicale en contrôlant régulièrement leur état de santé. Jusqu'à présent ce groupe a eu le taux le plus bas de mortalité du au cancer et de crise cardiaque. Cette étude a aussi prouvé que les crétois étaient le peuple qui vivait le plus longtemps. En 1991, quand le conseil de la santé de l'université de Crète fit son étude annuelle du groupe, 50% était encore en vie. En Finlande par contre, personne ne vivait encore !

.... Jusqu'à présent le régime était simple et complet : huile d'olive bien sur, qui apportait 1/3 des besoins d'énergie journalier, mais aussi des céréales, principalement du pain, légumineuses, légumes et fruits. Et dans des proportions moindre : fromage, lait, oeufs, poissons et un peu de vin à chaque repas.

Considérant les conditions de vie dans un monde moderne, nous pourrions recommander un retour aux habitudes alimentaires crétoises, avec une augmentation de la consommation de viande et autres produits d'animaux. En tout cas, les céréales (surtout du pain),légumes et fruits devront représenter 85% de notre repas quotidien.

La consommation d'huile d'olive devait être poursuivie : plusieurs études montrent que l'huile d'olive joue un rôle important dans la conservation d'une bonne santé et la protection contre les maladies. En comparaison avec d'autres huiles végétales, l'huile d'olive est riche en acides gras mono saturés qui sont résistant à l'oxydation et diminue la quantité de LDL cholestérol sans affecter le HDL cholestérol, qui est un produit qui protége l'homme contre l'artériosclérose. "

Antonis Kafatos
Professeur en Santé Publique et Nutrition
Université de Crète