03/12/2011

VILLAGE DE MILLIA

Catégorie : Monument


Renseignements pratiques

A Vlatos, à environ 20km de Kasteli Kissamou sur la route qui mène à Paleohora, prendre la route de terre (indiquée) qui mène à Milia.

village-Millia

 
Verger à Milia
© www.milia.gr

 
Descriptif

Après 5km de lacets aux paysages époustouflants entre Vlatos et Milia, on atteint la Forêt de la Paix, où les Haniotes viennent chercher sérénité et contact avec la nature. Milia est un petit village de pierre noyé sous la verdure, qui se veut aussi un centre écologique, autonome et déconnecté du monde. Tout est produit sur place, de l'huile d'olive à l'électricité, dispensée à dose homéopathique aux maisons-studios à louer. Pas d'eau chaude, pas de lumière après 20h et on paie le prix fort pour ces retrouvailles avec la nature ! (55 à 80€ la nuit en chambre double)

Heureusement, vous pouvez aussi bien profiter de cet environnement préservé en vous contentant d'un repas à la taverne, aménagée dans une superbe ferme de pierre.

 
 
 
 

 

10:24 Publié dans Hania | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : village-millia |  Facebook

12/10/2011

VILLAGE DE LOUTRO

Catégorie : Monument


Renseignements pratiques

Loutro, à 5km à l'ouest de Hora Sfakion, est desservi depuis Hora Sfakion 4 fois/j et 1 fois/j par la ligne Hora Sfakion – Paleohora, avec arrêts à Aghia Roumeli et Sougia. On peut aussi y accéder apr le sentier côtier depuis Aghia Rouméli (environ 10km), ou le chemin escarpé qui descend d'Annopolis (2km).

Aucune route carrossable ne rejoint le village.

village-de-loutro

 
Vue sur le port de Loutro
© www.west-crete.com

 
Descriptif

Loutro, c'est le paradis pour les uns, l'enfer pour les autres. En effet, dans ce petit village blanc et bleu coincé entre la mer et la montagne, il n'y a pas grand-chose à faire, si ce n'est profiter de son ambiance douce qui appelle à la rêverie, au farniente, à passer de longues heures en terrasse d'une taverne et à admirer le panorama.

Ici, pas d'agitation inutile, seuls les passages du ferry viennent rompre la quiétude du lieu.


Loutro possède une petite plage de sable et des galets où l'on peut louer chaises longues et canoës. On peut aussi rejoindre par le chemin côtier vers l'ouest les plages de Phoenix (20min), Likki (35min) et Marmara (1h), aux airs de bout du monde.

Vers l'est on atteint en 1h la plage de Glyka Néra (Sweet Water Beach).

 

19/09/2011

HORA SFAKION

Catégorie : Monument


Renseignements pratiques

Nombreuses liaisons bus avec Hania, Imbros, Réthymnon et Plakias.

Liaisons maritimes quotidiennes avec Paleochora, via Loutro, Agia Roumeli et Sougia.

HORA SFAKION

 
Vue sur Hora Sfakion et la mer de Libye
© www.west-crete.com

 
Descriptif

Cette cité qui jouit traditionnellement d'une grande indépendance est le centre historique de la résistance crétoise. Les Sfakiotes jouèrent en effet un grand rôle dans le combat contre l'occupant turc puis allemand, à la suite du héros local Daskalogiannis.

On dit d'ailleurs que les cent chapelles que comptait Hora Sfakion furent rasées par les Turcs en réprésailles de ses provocations. On peut aussi faire un tour dans la grotte où il se réfugia pour échapper à ses poursuivants, sur la route d'Anopoli.

C'est aussi du port de Hora Sfakion que les troupes alliées s'enfuirent après la terrible bataille de Crète.

Aujourd'hui, la capitale sfakiote est devenue essentiellement un lieu de passage pour les randonneurs qui rentrent des gorges de Samaria, et le village s'anime avec le premier bâteau et s'endort avec le dernier bus. Pour autant, Hora Sfakion est une base idéale pour explorer la région qui offre un paysage sauvage rappelant la Corse, presque complètement épargné par le tourisme de masse et qui propose de nombreuses randonnées (gorges d'Imbros et d'Aradena, sentier côtier E4).


Le village dispose d'une petite plage de sable et de galets à l'ouest du village mais en continuant sur 1km on rejoint la belle plage d'Iligas, peu fréquentée.

Si on poursuit encore dans cette direction sur quelques kilomètres, on atteint le lieu dit "Glyka Néra" ("Eaux Douces" ou "Sweet Water Beach" en anglais), un beau rivage de galets cerné de falaises qui est resté longtemps un repère de campeurs et de naturistes de fait de son accès difficile. Désormais desservie par le bateau-taxi et un ferry, cette plage est un peu plus fréquentée mais toujours très agréable. Il est toujours possible d'y camper, mais la source d'eau douce avoisinante (qui donne son nom à l'endroit) est souvent asséchée l'été.


On peut rejoindre Loutro en 1h de marche en continuant vers l'ouest.

 

10:44 Publié dans Hania | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hora sfakion |  Facebook

14/08/2011

VILLE D'AGHIOS NIKOLAOS

Ville d'Aghios Nikolaos
Catégorie : Ville

 

 

 

village d'agios nicolaos.jpg

 

 

 


 Vue d'Agios Nikolaos, le lac Voulisméni et le port
© www.agiosnikolaos.gr

 

 

 

 
Descriptif

 

 

 

Il y a seulement quelques dizaines d'années Agios Nikolaos n'était encore qu'une petite ville calme et tranquille, vouée à la pêche, perchée sur les collines rocheuses entourant un lac près de la mer. Quand les investisseurs découvrirent le potentiel touristique de ce site exceptionnel, la ville se développa rapidement pour devenir l'une des destinations touristiques majeures de la Crète. Mais heureusement Agios Nikolaos a gardé tout son charme. Ce petit port huppé est devenu le St-Tropez crétois, idéal pour une halte de quelques jours pour découvrir la région.

 

 

 

Dans la ville-même, ne manquez pas de flâner sur le port, la nuit les lumières des bateaux lui donnent un aspect féérique. Allez également déjeuner dans une taverne au bord du lac Voulisméni, le "lac sans fond" (en réalité profond de 64m, une profondeur effectivement exceptionnelle pour un lac de si petit diamètre), où Athéna et Artémis se seraient baignées et dont les eaux toujours bleues se reflètent sur la petite falaise qui l'entoure. Enfin, n'oubliez pas de faire un tour au musée archéologique, le deuxième plus riche de Crète où vous pourrez admirer plusieurs pièces remarquables, datant du néolithique à la fin de l'époque romaine. Le musée conserve entre autres la déesse de Myrtos, petite idole en terre cuite dont les formes très stylisées évoquent l'art précolombien. (Ouvert de 8h30 à 15h tous les jours sauf lundi et jours fériés, tarif normal 3€, tarif réduit 2€, gratuit pour les étudiants de l'UE, 74 Konstantinou Paléologou)

 

 

 


Historique

 

 

 

Sur le site d'Agios Nikolaos, les archéologues n'ont pas découvert de vestiges particulièrement anciens en dehors des restes d'un petit port datant de l'époque d'Alexandre le Grand, et relié aux cités voisines d'Elounda, Driros et Milatos. C'était le port de la cité de Lato (près de Kritsa). A l'emplacement de l'actuelle préfecture s'élevait autrefois une forteresse vénitienne. Cette place forte, appelée Mirabello (belle vue), assurait la protection du petit port. Il ne reste rien de cette forteresse mais son nom est devenu celui de tout le golfe. Les Turcs rebaptisèrent le port Mandraki mais à leur retour les Crétois la renommèrent Agios Nikolaos (Saint Nicolas).

 

 

 

 
 

03/07/2011

VILLAGE D'ELOUNDA

Catégorie : Monument Renseignements pratiques

L'été bus toutes les 30 minutes en semaine depuis Agios Nikolaos, un peu moins le week-end.

Le port d'Elounda

Village-Elounda

© Ville d'Elounda

Descriptif :

A 10Km au nord d'Agios Nikolaos, Elounda fait face à la presqu'île de Spinalonga (également appelée Kolokytia), à laquelle elle est reliée par un petit pont. Elounda a la réputation d'être une station chic, pourtant on n'y sent pas un snobisme outrancier et le petit port garde un charme certain. L'ancienne Olous (ou Olounda) était le port de la cité de Lato et située sur l'isthme reliant l'actuelle Elounda à la presqu'île. Suite à un tremblement de terre, le site antique a été submergé et se trouve maintenant sous les eaux. La ville est essentiellement touristique et il fait bon y flâner. La plage de sable près du port est belle et agréable, mais plutôt en début ou fin de journée pour éviter l'afflux de vacanciers. On peut cependant observer, un peu avant d'arriver à la ville, les anciennes salines d'Elounda. Construites par les Vénitiens au Xve siècle, elles alimentaient en sel de table toute la République de Venise après la chute de Chypre aux mains des Turcs. Elles continuèrent à être utilisées selon des méthodes artisanales jusqu'au début des années 1970.

12/04/2011

VILLAGE D'ARGYROPOULI

Catégorie : Monument


Renseignements pratiques

Depuis Rethymnon, sur la vieille route vers l'ouest, prendre la directon d'Episcopi à environ 12km.

2 liaisons par jour avec Rethymnon.

Village d'Argyropouli


 
 

 

Petite place verdoyante à Argyroupoli
© Kydonia Travel

 
Descriptif

A une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Rethymnon, Argyroupoli est une véritable oasis de fraîcheur, un village bâti tout en hauteur autour de sources de montagne et au milieu d'une luxuriante végétation de châtaigniers, platanes, abricotiers et vignes.

Dans la partie basse du village, au nord-ouest, on peut voir une tombe romaine creusée dans la roche et d'où s'échappe la source de la rivière Mousela. Cette tombe a été réaménagée en une chapelle dédiée à St Jean et plus connue sous le nom de Aghia Dynami (Saint Pouvoir).

Dans la partie haute de la ville, on trouve un square et la vieille ville avec tavernes et kafeneia, et toujours au cœur d'une végétation luxuriante. C'est ici aussi que trône un vénérable platane âgé de plus de 2'000 ans.

La tradition consiste à aller déjeuner à la taverne Le Vieux Moulin (à la sortie du village vers Asia Goni) après avoir visité Argyroupoli.

Ce village constitue une étape d'une demi-journée tout à fait rafraîchissante et tranquille avant de revenir vers l'activité de Rethymnon ou La Canée.


Historique

Argyroupoli est situé sur le site de l'ancienne Lappa, qui selon la légende aurait-été fondée par Agamemnon. Lappa s'est rebellée face à Knossos au IIIe siècle av. J.-C. et a prospéré jusqu'au Ixe siècle où elle fut détruite par les Sarrasins avant de renaître pendant la période vénitienne.

Pendant la période turque, le village s'est nommé successivement Gaidouropoli puis Samaropoli. Il a reçu son nom actuel en 1822 d'après une mine d'argent (argyros) qui serait au sud-est du village.

 
 
 
 

 

 
 
 
 

 

09/03/2011

VILLAGE D'ANO VIANNOS

Catégorie : Monument

Renseignements pratiques

Le village est situé sur la ligne de bus Héraklion-Iérapétra.

village d'ano viannos

Ano Viannos, sur les pentes sud du mont Dikti
© Kydonia Travel

 
Descriptif

Ce gros village accroché au flanc sud du mont Dikti est l'occasion d'une étape agréable, surtout en été, pour son calme et sa fraîcheur. On peut y visiter l'église Agia Pélagia, datant du XIVe siècle et entièrement recouverte de magnifiques fresques d'époque, et le musée folklorique (tous les jours de 10h à 14h) où on peut admirer costumes, instruments de musique, outils traditionnels, et une salle dédiée à Yannis Kodylakis (1861-1920), journaliste et écrivain renommé né au village.